Le chronotachygraphe numérique

Qu’est-ce qu’un chronotachygraphe numérique ?

Depuis mai 2006, les nouveaux véhicules de transport de plus de 3.5 tonnes et de plus de 9 places assises mis en circulation sont désormais équipés d’un chronotachygraphe numérique. Il s’agit d’un appareil électronique à carte à puce dont la présence dans le véhicule est obligatoire et dont le but est d’enregistrer la vitesse, temps de conduite et la distance parcourue. Pour l’activer, le conducteur du véhicule utilise une carte individuelle : la carte conducteur. Pour demander une carte conducteur, tournez-vous vers Imprimerie Nationale (Chronoservices) : il s’agit de l’autorité en charge de la délivrance des cartes Chronotachygraphes sur le sol national. 

Le Chronotachygraphe est également appelé
UEV : Unité Embarquée sur le Véhicule.

L’appareil récolte donc des données personnelles qui peuvent être lues grâce à une carte entreprise.
Demander une carte entreprise.

A quoi ça sert ?

Le chronotachygraphe numérique a remplacé en 2006 le chronotachygraphe analogique qui fonctionne avec un système d’enregistrement sur disque papier. Ces chronotachygraphes analogiques, anciennement surnommé “Le Mouchard” sont toujours en circulation sur le territoire, mais sont en train de disparaître progressivement au profit de la nouvelle génération !

 L’objectif de ces deux technologies reste le même : répertorier les distances parcourues et les périodes de conduites. Cela assure davantage de sécurité et permet la mise en application des exigences en matière d’harmonisation sociale Européenne dans le domaine du transport par route, conformément au règlement 561/2006.

Cet instrument contient l’historique du véhicule ainsi que de son conducteur. Le chronotachygraphe est donc indispensable pour assurer le respecter des périodes de conduites et de repos définies par la loi.

Comment le faire fonctionner ?

Pour une utilisation quotidienne du chronotachygraphe, le conducteur y insère sa carte conducteur. Celle-ci est nominative et personnelle : les données qu’elle contient lui sont privées (à lui et son employeur). Plusieurs marques fabriquent des chrono (Continental, Stoneridge, Actia, Intellic) mais chacune répond à un cahier des charges Européen très strict. Ainsi quelle que soit la marque des chronotachygraphes, ils fonctionnent tous de la même façon (à quelques variantes ergonomiques près).

Le chrono fait l’objet d’un contrôle strict et régulier — tous les deux ans. Il est réalisé par un atelier agréé dont les techniciens habilités possèdent une carte. Cette carte atelier nominative n’est activable que par un code secret. La carte atelier assure donc l’étalonnage et la maintenance du chrono. Elle permet également de stocker les anomalies.

L'agrément chronotachygraphe numérique

L’installation et la vérification des chronotachygraphes numériques sont réglementées. Pour pouvoir faire cette activité, les ateliers doivent obtenir agrément et accréditation auprès des organismes d’état : il doit donc répondre à des référentiels réglementaires et normatifs exigeants. 

L’agrément est délivré par la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) et l’accréditation, par le COFRAC qui s’assure notamment de la compétence et de l’impartialité des organismes d’inspection. 

UNITAK est un organisme agréé et accrédité pour l’inspection et l’installation des chronotachygraphes numériques. 

UNITAK SAS | Standard : 02.41.65.25.83 | info@unitak.com |
32 rue du Carteron, 49300 Cholet